Qu'est-ce qu'une sage-femme ?

Selon l’article L4151-1 du code de santé publique :”L'exercice de la profession de sage-femme comporte la pratique des actes nécessaires au diagnostic, à la surveillance de la grossesse et à la préparation psychoprophylactique à l'accouchement, ainsi qu'à la surveillance et à la pratique de l'accouchement et des soins postnataux en ce qui concerne la mère et l'enfant”

Le rôle d’une sage-femme

La sage-femme est une professionnel de santé qui est présente avant, pendant et après l’accouchement.

Avant

La sage-femme assure le suivi prénatal en effectuant un diagnostic mais aussi en faisant la déclaration et les consultations de suivi de la grossesse. C’est elle par exemple qui prescrit mais aussi pratique certains examens para-cliniques (l’échographie par exemple). En plus de ce suivi, une sage-femme peut assurer des cours de préparation à l’accouchement.

Pendant

Dans 70% des cas, une sage-femme peut assurer elle-même l’accouchement. Elle surveille “le travail” et en cas de risque doit faire appel à un gynécologue-obstétricien ou à un chirurgien notamment en cas de césarienne.

Après l’accouchement

Jusqu’au 7ème jour de naissance, la sage-femme s’occupe de la surveille de la maman ainsi que du bébé. Elle assure de plus la consultation post-natal.

Les qualités d’une sage-femme

Trois compétences sont requises pour pouvoir exercer dans les meilleurs conditions le métier de sage-femme :

  • le sens du relationnel : il faut être à l’écoute de la futur mère et savoir la rassuré notamment pour le premier bébé.
  • l’endurance : le métier de sage-femme engendre de lourde responsabilité. De plus, les horaires sont variables il faut donc une endurance physique et morale.
  • de la stabilité émotionnelle : de nombreuses complications peuvent arriver pendant une grossesse. Cela demande de savoir prendre du recul et garder une certaine stabilité.

L’exercice de la profession

Sur les 20 000 sages-femmes en activité, il y a :

  • 60% qui exercent en hôpital
  • 20% dans les cliniques ou hôpitaux privés
  • 13% en libéral
  • 5% en PMI (la Protection Maternelle et Infantile)
  • 2% dans des activités diverses (enseignement, crèche...)

Les études pour devenir sage-femme

Pour exercer la profession de sage-femme, il faut valider 5 ans d’études afin d’obtenir le DE (Diplôme d’Etat).